Claude Romano au carrefour de la phénoménologie française

Carla Canullo

Abstract


Au carrefour de la phénoménologie française contemporaine

 

Depuis la fin des années ’90, la réflexion sur l’événement a permis de compter Claude Romano parmi les protagonistes de la phénoménologie française contemporaine. Sa proposition phénoménologique s’est ensuite nouée (grâce à l’endurante lecture des romans de Faulkner) à l’inouï débordement de l’événement de la vie que le récit est censé redonner, pour ainsi dire, "en elle-même" et à l’abri de toute sorte de réduction.

L’enjeu de ces pages – consacrées à l’ouvrage de Claude Romano paru en 2010, Au cœur de la raison, la phénoménologie – sera la même répétition de la phénoménologie que Romano nous a livrée dans cet ouvrage. En effet, notre avis est que Romano, en 2010, a pratiqué une Wiederholung de la phénoménologie et qu’il l’a fait situant celle-ci au centre d’un carrefour où confluent les questions historiques (Husserl, Heidegger), les libres variations de la phénoménologie en France (Sartre, Merleau-Ponty, Levinas), la philosophie analytique. Or par cette répétition il s’est installé au carrefour de la phénoménologie française contemporaine, et cela pour deux raisons : premièrement, parce qu’il a donné une contribution décisive à l’alternative "réduction vs intentionnalité" qui ne cesse de représenter l’alternative de la réception française de la phénoménologie. Deuxièmement, parce que par sa répétition il a ouvert aussi un chemin nouveau et original qui maintenant demande à être phénoménologiquement questionné.


Keywords


Wiederholung; Intentionnalité; époché; monde; seuil.



DOI: https://doi.org/10.5195/jffp.2013.605

Refbacks

  • There are currently no refbacks.




Copyright (c)